L’art du lift au TGB

C’est une archive retrouvée sur internet qui nous a fait rire…

En 2009, le TGB joue son seizième de finale de la Coupe de France face à l’équipe de Colomiers (NF1). Aux commandes de l’équipe, François Gomez. Le coach, inspiré par la culture du sud-ouest, a une idée qu’il veut mettre en pratique : jouer une touche comme au rugby.

Une remise en jeu sous le panier va être l’occasion rêvée, l’écart au score étant creusé. Les lifteuses sont Isabelle Yacoubou et Liz Moeggenberg pour lever Isis Arrondo. Si la combinaison en touche est parfaite, avec un ballon bien capté, le panier n’est malheureusement pas marqué. Mais ceci est anecdotique.

« Le public de Colomiers, en connaisseur, avait beaucoup apprécié, on a eu le droit à des applaudissements. »

François Gomez, qui avait préparé cette tactique le matin même avec son équipe et les étrangères du club « qui (le) prenaient pour un fou », était fier d’avoir pu tenter ce système de jeu qui a fait sourire les columérins. En revanche, les arbitres n’ont pas su pas comment réagir…

« Les arbitres ont sifflé. Je leur ai demandé ce qu’ils sifflaient, ils m’ont répondu : On ne sait pas mais ce n’est pas du basket ! »

Photo et vidéo de Frank Cambus  : https://hoopdiary.net/2011/12/30/lascenseur

Histoire et commentaires de François Gomez recueillis par le TGB